HÉLÈNE BRUN

DSC_0832_edited_edited.jpg

Hélène n’est pas écrivain. C’est une mère. Une mère endeuillée par la disparition de sa fille ainée, Julia, le 27 mars 2014. Mais c’est aussi la maman de Romane, pleine de vie et forte d’un avenir brillant. Son livre, Hélène aurait pu essayer de l’écrire elle-même, mais elle craignait de manquer d’objectivité et de distance par rapport aux faits relatés dans ce récit. Elle a donc sollicité l’aide de Maïlis Paire pour retracer les circonstances du décès de sa petite fille, son trésor.

Ce qu’Hélène souhaite, par-dessus tout, c’est laisser le lecteur libre de se faire son opinion sans jamais l’influencer, c’est aussi laisser le lecteur libre de ressentir, d’éprouver, à travers son expérience, de pleurer et de rire aussi. À aucun moment, Hélène ne souhaite juger, dénoncer, se venger ou exprimer de la haine. Elle veut simplement faire partager ses émotions, éclairer les associations d’aide aux victimes sur ce que peut ressentir une famille qui vient d’être brutalement anéantie et qui aurait besoin d’une main tendue rapidement. À travers son livre, cette maman souhaite également, et surtout, montrer aux parents endeuillés qu’il n’y a pas de reconstruction possible dans la haine et les ténèbres, mais au contraire qu’il faut lutter contre cela en y apportant, de façon quotidienne, de la lumière afin de ne pas sombrer. 

Ce%20petit%20bout%20de%20chemin%20maudit