top of page

Cest assez simple. Artus a vécu deux vies. Une vie avant Laura. Une autre après sa rencontre : livresse et la lumière, et cette pensée dérisoire quil serait possible dapprécier la vie. La confirmation quune poignée dhumains valaient vraiment la peine d’être aimés.

Aujourdhui, il se contente de prendre place à côté delle, une ou deux fois par mois. De se taire lorsque Laura se tait. D’échanger quelques mots quand elle accepte de prononcer quelques phrases. Il leur arrive aussi de converser une heure ou plus.

 

Une France chagrine, le Sud des vies rêvées, Sarajevo et le chaos, l’horreur d’un monde qui dégénère… Artus, Laura, Guillaume, Albi, Fabien, Sophie Marceau, un sac rempli d’un million de dollars, plus lourd, plus écœurant qu’imaginé… des destins mêlés où se côtoient le beau et le pire de l’âme humaine, lamitié sans compter, et la moisissure dans les coins.

 

Un récit contemporain, fort dune clairvoyance intemporelle.

 

«L’indignation reste surement la dernière élégance de l’homme».

J'AIME PAS LES GENS (MAIS Y'A DES GENS QUE J'AIME)

19,90 €Prix
TVA Incluse |